en Francais

Initiative de M. Hamdok, un souffle dans les poumons de la transition

Dr. Abdalmonem Elfadil
Abdalmoneimalfadil@gmail.com

On a pris notre indépendance des colonisateurs sans être émancipés des cacophonies politiques qui nichent et couvent dans notre sphère politique gangrenant depuis lors les établissements de l’État ainsi que son développement. En effet, la conférence des diplômés en 1938 ,l’initiative de Hamdok à immuniser la transition et le nombre éminent de changements des gouvernements dans notre histoire politique moderne en sont la preuve. Cette conférence-là était considérée comme un noyau pour le travail politique qui a donné naissance à l’indépendance par la suite. Dans la même aligné, l’initiative de Hamdok a pour vocation de proposer un socle solide sur lequel repose le plan d’action politique pour garantir une transition démocratique souple, et par conséquent un futur immunisé pour un Soudan prospère et émancipé. Elle est émise dans des circonstances éminemment épineuses marquées par un clivage civil/civil, militaire/militaire et civil/militaire qui risque de mettre le Soudan et à fortiori la transition en péril. En fait, le même contexte d’aujourd’hui ressemble celui de la veille des coups d’État contre les deux révolutions d’Octobre 1964 et Mai 1985; sauf que la révolution du Décembre est dotée d’une armure de protection: c’est le peuple soudanais qui déjouera toute tentative de putsch.

Ainsi, les deux magouilles politiques dans les révolutions de 64 et 85 impliquent que l’on soit extrêmement vigilant à ne pas tomber dans les mêmes pièges du passé, d’où cette initiative qu’une majorité des soudanais souhaite la voir mise en exécution par tous les clivages politiques et militaires. À cet égard, pour protéger la transition et garantir son succès, les mentalités de ceux qui ont créé ce contexte actuel et historique ne peuvent pas engendrer des solutions à son encontre; il donc est nécessaire de garantir une large participation inclusive dans cette initiative. D’ailleurs, toutes les composantes de l’éventail politique, militaire et citoyen doivent mettre les intérêts suprêmes du pays avant ceux égocentriques des partis, des régions, des tribus, et des convoitises des pays régionaux et internationaux.

Back to top button